fr

Collages

Décomposer ce qui a déjà été construit pour recréer un autre univers, effacer les clichés, rompre l’ordre établi. De nouveaux codes apparaissent qui préfigurent un monde tourné vers le questionnement, l’interprétation, la remise en question des certitudes.
Déchirer c’est laisser une place à l’oubli ; Déchirer c’est se dégager des convictions ; Déchirer c’est évacuer la pensée unique.
Couper, c’est créer une mutation ; Couper c’est se séparer, s’évader, prendre le large.
Transformer, c’est s’autoriser de nouveaux rêves, une autre réalité.

 

Collages originaux (pièces uniques) ou œuvres originales en édition DIASEC®, réalisées en techniques mixtes (collages, photographie), signées et numérotées (Epreuves d’Artiste – œuvres Originales 1/1). Chaque œuvre est accompagnée d’un certificat d’authenticité et certifiée par un scellé ARTtrust (technologie d’auto-authentification à « Codes Bulles ») Les œuvres sont éditées en tirage et format uniques.

J’utilise les rebuts d’affiches publicitaires pour les transformer en œuvres avec une nouvelle vie. Je découpe, je superpose, j’assemble, je mélange. Je convoque cutter et ciseaux, je déchire, je colle.

Dans ce jeu de piste authentique, difficile de retrouver les images originales. Les affiches que je récupère sont un pur produit des techniques numériques d’aujourd’hui, elles sont reproduites à des milliers d’exemplaires.

Je mets en relation mon travail de collage et cet art numérique en créant de nouvelles images, imaginaires et abstraites, uniquement par assemblage et collage de papiers. Déchirer, décomposer, couper, transformer, des actes volontaires pour un voyage vers d’autres univers graphiques. A ce stade, mon travail n’est pas laissé en partie ou en totalité à l’outil informatique. Il est purement humain. Le côté imparfait et aléatoire du découpage manuel tend à contrebalancer ma pulsion perfectionniste qui pourrait, très probablement, être plus facilement assouvie dans l’art numérique. Cela me permet aussi d’accepter les frustrations générées parfois par une main malhabile, un outil capricieux, ou un matériau récalcitrant face à des logiciels qui peuvent si aisément corriger une erreur.

Parfois il m’arrive de photographier mon travail et réaliser une œuvre numérique. Retour aux origines. Les outils, appareil photo, éclairage, logiciel, sont utilisés de façon à capter l’essentiel, les formes et les couleurs de l’œuvre sans transformations qui viendraient modifier à nouveau le sujet. Le numérique est un outil comme les ciseaux ou le cutter. Je m’intéresse principalement à faire dialoguer, de façon minimaliste, l’art traditionnel du collage et les nouveaux médias en créant des passerelles pour montrer que les deux mondes ne se tournent pas le dos mais peuvent finalement s’imbriquer, se compléter, être liés parfois pour aboutir à la réalisation d’une œuvre différente. Et que finalement ils me permettent dans cette ultime transformation* de concilier deux techniques artistiques qui n’auraient peut être jamais pu se rencontrer.

Sérigraphies

Sculptures